Calcul du bonus-malus de l’assurance moto

assurance moto

Tous les ans, à la date d’échéance du contrat, le coefficient de bonus-malus permet de calculer le montant de votre assurance. Ce système connu également sous le nom de clause de « réduction majoration » s’applique autant à l’univers de l’automobile que celui des deux roues.

Concernant le contrat d’assurance moto, il est obligatoire dès lors que la moto entre dans la catégorie des véhicules à moteur de cylindrée supérieure à 80 cm3.

À savoir : les motards non responsables d’un sinistre déclaré paieront moins cher leur prime d’assurance annuelle.

Modalités du bonus egn assurance moto

Le prix de référence du contrat est fixé par la compagnie d’assurance. Il est calculé en fonction des garanties proposées. À la fin de chaque année, précisément à la date échéance du contrat, le montant de la prime sera réévalué après application du coefficient de bonus-malus. Ce dernier prend en compte les différents incidents, déclarés par l’assuré, qui seraient intervenus au cours de l’année écoulée, sinistres, accidents provoqués…

À savoir :

  • Le coefficient de bonus-malus débute à 1 (soit 100 %) au moment de la signature du premier contrat ;
  • Chez la plupart des assureurs, le bonus-malus diminue de 5 % si aucun accident responsable n’a été déclaré au cours de l’année ;
  • Les accidents survenus dans les 2 mois précédents le renouvellement du contrat sont imputés sur le bonus-malus de l’année suivante.

Tous les ans, l’assureur multipliera le bonus-malus par 0,95 pour déterminer votre nouveau coefficient.

Attention : le fait de changer de moto ou d’assureur n’aura aucune incidence sur votre bonus. En effet, ce dernier restera le même tout au long de votre parcours de motard. Ainsi, en cas de malus, choisir une autre compagnie d’assurance et signer un nouveau contrat ne vous permettra aucunement de récupérer un bonus-malus de 100 %. Les informations vous concernant sont effectivement transmises d’un assureur à l’autre.

À savoir : un coefficient de bonus-malus de 0,90 vous confère un bonus de 10 %. Sont considérés comme « bons motards » ceux qui bénéficient d’un bonus de 50 % et donc d’un coefficient de réduction de 50 %. Les motards dans cette situation ne paient que la moitié du prix de référence de leur contrat d’assurance.

Modalités du malus en assurance moto

Lorsqu’un motard est déclaré responsable d’un ou plusieurs accidents dans l’année qui précède la date d’échéance de son contrat d’assurance, le malus sera évalué en fonction du type de sinistre :

  • Application d’un malus de 25 % : si la responsabilité de l’assuré est engagée ;
  • Application d’un malus de 12.5 % : si la responsabilité de l’assuré est partagée.

À savoir : le coefficient de majoration est plafonné à 350 % au maximum. À partir du moment ou le bonus-malus d’un motard est supérieur à 100b%, il se trouve en situation de malus.

Exemple :

Coefficient de bonus-malus égal à 185 % => malus de 85 %

Attention : pour les assurances motos, le calcul du bonus-malus est soumis à des dispositions particulières :

  • Si le motard atteint un bonus de 50 % durant 3 années consécutives, le premier accident responsable ne provoquera pas d’application automatique d’un malus ;
  • Après 2 ans sans déclarations d’accidents responsables, les motards malussés retrouvent automatiquement un bonus-malus de 100 %. (Cette règle s’appelle la « descente rapide »).

Comment choisir son assurance moto en cas de malus trop important ?

Dans le cas où vous avez un malus trop important pour votre véhicule deux roues, nous ne pouvons que vous recommander de souscrire à une assurance moto malus spécialisée pour les conducteurs qui ont trop de sinistres à leur actif, mais également des impayés ou même une annulation de permis. En effet, il existe des assurances en ligne spécialisées qui vous permettront de trouver une assurance malgré ces difficultés. Dans bien des cas, les assureurs classiques sont malheureusement nombreux à ne plus vouloir assurer les automobilistes à deux roues qui n’ont pas un dossier favorable. Mais avec une prise en compte de leur situation en fonction de leur âge, des caractéristiques de leur véhicule, et bien évidemment de leur expérience, les assurances spécialisées pour les automobilistes malussés savent proposer des tarifs très intéressants et qui n’ont pas à rougir face aux autres concurrents. Pour tous les motards qui ont des sinistres où ils sont responsables, l’assurance est un facteur de stress quotidien. En effet, elle est obligatoire même si l’assureur a décidé de résilier le contrat pour non paiement, et dans ces cas là certains motards choisissent malheureusement de prendre la route sans assurance.

Quelles sont les autres assurances disponibles pour autres conducteurs ?

Si en tant qu’automobiliste vous êtes à la recherche d’une assurance performante pour vous et votre véhicule, qu’il s’agisse d’une assurance malus ou non d’ailleurs, nous vous invitons à comparer les différentes offres que vous trouverez sur le web, car certains assureurs en profitent malheureusement pour gonfler les prix, et en particulier pour les conducteurs malussés qui ont des difficultés à trouver un prestataire pour les assurer. En effet, dès que l’on possède un profil de conducteur sans passif, les assurances ne rechignent pas à proposer leurs meilleures offres, mais ce n’est pas le cas pour les jeunes conducteurs, les conducteurs âgés, et les conducteurs malussés. En choisissant une assurance pour les conducteurs malussés qui se spécialise sur ce créneau, vous pourrez alors trouver un meilleur rapport qualité/prix, même si le tarif que vous payerez n’a rien de négligeable. Contrairement aux idées reçues, les assurances pour conducteurs malussés n’offrent pas moins de garanties que les offres plus classiques des assureurs grand public : tout dépend finalement de la couverture que vous aurez choisie. Tout comme chez un assureur classique, vous aurez la possibilité de choisir :

  • une assurance au tiers : dans ce cas là, vous protégez les autres si vous êtes responsable d’un accident, mais vous ne vous protégez pas vous-même
  • une assurance tous risques : cela correspond au profil le plus complet où vous aurez le droit à de nombreuses garanties comme les incendies, le vol, et même les catastrophes naturelles si elles sont reconnues
  • une assurance intermédiaire ou “tiers plus” en fonction des assureurs : il s’agit d’une offre entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques avec généralement un compromis intéressant entre les deux !

Mais ce qui peut faire la différence également dans l’assurance d’une voiture pour un conducteur malussé, c’est également le type de véhicule à assurer. En effet, le prix peut être complètement différent en fonction de votre véhicule ! D’ailleurs, certaines compagnies d’assurance refusent de prendre à leur charge des clients qui ont des véhicules haut de gamme ou considérés comme étant des voitures de collection. Pour les passionnés d’automobiles, c’est une véritable douche froide ! En effet, l’assurance d’une voiture (comme pour une moto) étant obligatoire à minima pour la responsabilité civile, ces derniers doivent se pencher vers des assureurs spécialisés qui ne manqueront parfois pas de leur proposer une couverture très onéreuse.

Sans assurance, les conducteurs prennent en effet le risque de recevoir des amendes dans le cas d’un contrôle, et cela peut même aller plus loin ! Dans les cas les plus extrêmes, les autorités françaises peuvent décider de suspendre le permis du conducteur pendant trois ans, ce qui est parfois contraignant quand votre voiture ou votre moto est indispensable pour votre activité professionnelle ! En revanche, certains français ont trouvé la parade dans ces cas de figures et en profitent donc pour utiliser des voitures sans permis, bien que cela ne les empêche pas de devoir faire appel à une assurance auto également…