Conducteur principal et secondaire sur contrat d’assurance auto : qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’on assure un véhicule, une seule personne est titulaire du contrat. Il s’agit du conducteur principal. Mais peut-on désigner une autre personne ? Est-ce obligatoire dans le cas d’un prêt de voiture par exemple ? Quelles sont les démarches ? Quelles sont les conséquences ? On fait le tour de la question pour vous.

Qui peut conduire ?

Il n’est pas toujours simple de se repérer dans le jargon des assureurs. Il se trouve que plusieurs types de conducteurs peuvent être désignés sur un contrat d’assurance auto.

Le conducteur principal est celui qui souscrit le contrat. Il est celui qui signe et se rend responsable du respect des directives du contrat. Il est assuré pour la conduire du véhicule désigné.

Un conducteur secondaire est un conducteur qui utilise moins souvent le véhicule. Il s’agit très souvent du conjoint, dont le nom peut tout à fait apparaître au contrat également.

Enfin, toute personne étant amenée à conduire le véhicule, quelles que soient les circonstances, est appelé conducteur occasionnel. Dans ce cas, on comprend qu’aucun nom ne peut être mentionné au contrat. Cela s’apparente à un prêt de véhicule.

Quelles sont les différences entre conducteur principal et conducteur secondaire ?

Lorsqu’un conducteur principal et un conducteur secondaire sont tous les deux désignés au contrat, la seule différence est que le conducteur principal est responsable du contrat, du paiements des cotisations et des déclarations d’éventuels sinistres. Il faut néanmoins impérativement que le conducteur secondaire conduise le véhicule de façon moins fréquente que le conducteur principal. Il n’y a pas de différence en termes de coefficient bonus / malus appliqué, puisque ce dernier est rattaché au véhicule. Les deux conducteurs sont concernés, autant l’un que l’autre. Enfin, les garanties sont les mêmes pour les deux types de conducteurs. En cas de sinistre, le remboursement est le même.

Quelles conséquences en cas de conducteur secondaire jeune permis ?

Il s’agit d’une situation courante : désigner à son contrat d’assurance auto, un enfant qui vient d’obtenir son permis de conduire. Puisque vous intégrez un jeune conducteur, une surprime s’appliquera à votre tarif, puisqu’il y a une augmentation du risque. Mais c’est une démarche intéressante pour le jeune permis qui peut ainsi être désigné sur un contrat. Cette situation lui permet, en effet, d’accomplir un peu des 3 années durant lesquelles une surprime s’applique pour les jeunes permis.