Combien coûte une assurance auto ?

Si vous avez une voiture, l’assurer est une obligation. Comme chacun, vous avez dû vous demander combien cette nouvelle assurance allait vous coûter. Peut-être même avez-vous été surpris de vous apercevoir qu’en changeant de voiture, le prix de votre assurance auto avait changé malgré des garanties identiques. De nombreux critères entrent en compte dans le calcul d’une prime d’assurance pour une voiture : non seulement le profil du conducteur, mais aussi le véhicule et les usages qui en sont faits. On vous donne toutes les explications pour comprendre combien coûte une assurance auto.

L’assurance automobile et réclamation

Comme dans la plupart des pays, l’assurance automobile est indispensable en France et la conduite sans elle est une infraction grave. Véhicules à moteur importés, remorques et semi-remorques sont assignés à souscrire une assurance. A défaut d’une assurance auto, vous pourriez recevoir une amende pouvant atteindre 3 750 € et une suspension de permis de 3 mois.
Comment fonctionne l’assurance pour votre voiture ? Dans un premier temps, votre assureur ou courtier vous remettra un contrat d’assurance provisoire (police d’assurance provisoire) et vous recevrez un contrat définitif (police définitive) quelques semaines plus tard. Un onglet détachable vert est fourni avec le contrat, que vous devez afficher sur le pare-brise de votre véhicule comme confirmation d’assurance. S’il n’est pas affiché sur le pare-brise, même s’il est tombé et se trouve dans la voiture, une amende d’environ 150 € pourrait vous être infligée.
Il existe plusieurs compagnies d’assurance automobile et il est important de choisir celle qui vous convient le mieux. Assurez-vous de recevoir un devis de quelques fournisseurs différents avant de prendre votre décision. Notez que les primes d’assurance les moins chères ne sont pas nécessairement les meilleures. Lisez toujours les petits caractères, car souvent lorsque les entreprises ont des «offres spéciales» disponibles, la police est annulée lorsque vous faites une réclamation. Sachant que les réclamations sont décidées sur la base des informations fournies dans les formulaires de constat d’accident (constat amiable d’accident de voiture / constat européen d’accident) complétés par les conducteurs. Ainsi que dans les rapports des experts des compagnies d’assurances et les rapports de police. Il est de votre devoir de tenir votre compagnie d’assurance au courant de votre situation. Ceci implique une réclamation résultant d’un accident dans un délai limité, par exemple deux à cinq jours. Après avoir signalé le vol de votre voiture, 30 jours doivent s’écouler avant qu’une compagnie d’assurance examine une réclamation. Vous pourrez alors laisser la voiture chez le réparateur ou vous devrez la restituer un autre jour pour que la réparation soit effectuée. Cependant, pour les réparations mineures, une inspection peut ne pas être nécessaire.

Le prix d’une assurance auto dépend de votre profil

Le critère déterminant pour le tarif d’une assurance auto est le statut de jeune conducteur. Il entraîne des surprimes qui peuvent augmenter considérablement les cotisations.

Pour les compagnies d’assurances, vous êtes un jeune conducteur si vous avez obtenu votre permis de conduire depuis moins de 3 ans. Vous êtes également considéré comme un jeune conducteur si vous n’avez pas été assuré depuis 3 ans, même si vous avez obtenu votre permis depuis bien plus longtemps. Votre assureur se base sur le fait que vous n’avez pas eu de contrat à votre nom, ou que vous n’avez pas été désigné comme conducteur secondaire sur le contrat d’un proche ou d’un employeur par exemple. Enfin, une annulation de permis qui a nécessité un nouveau passage du permis de conduire est considéré comme une raison suffisante de devoir faire ses preuves en tant que “jeune conducteur”.

Le statut de jeune conducteur est considéré comme une situation à risque pour les assureurs qui augmentent parfois considérablement les tarifs des contrats auto. Le code des assurances limite ces augmentations dans la limite de 100 % maximum de la cotisation pour une assurance au tiers et 50 % la seconde d’année du contrat si aucun accident n’est survenu. La surprime disparaît la troisième année en cas d’absence de sinistre.

Les jeunes conducteurs peuvent faire des économies en passant le permis de conduire en conduite accompagnée. Dans ce cas, ils bénéficient d’une réduction de 50 % de la surprime la première année.

Certaines compagnies d’assurances font le choix de ne pas imposer des surprimes trop importantes et répercutent le coût sur le montant de la franchise en cas d’accident.

Le coût d’une assurance automobile prend en compte votre passé

Vos antécédents en tant qu’assuré peut aussi entraîner des coûts supplémentaires. Si vous avez été responsable d’accidents, si vous avez un malus, si vous avez eu des problèmes de paiements au cours de précédents contrats d’assurances, ou encore si votre assureur avait pris la décision de résilier votre contrat, vous subirez uns surprime pendant 2 ans, à hauteur de :

  • 200 % en cas de suspension ou d’annulation de permis pendant 2 mois la première année
  • 150 % en cas d’accident responsable sous l’empire de l’alcool
  • 100 % en cas de délit de fuite après accident
  • 100 % en cas des responsabilité dans une situation qui a entraîné une suspension de permis pendant, plus de 6 mois et 50 % pendant 2 à 6 mois
  • 100 % en cas de non déclaration d’accident sur les 3 dernières années
  • 50 % en cas de responsabilité dans 3 accidents ou plus lors la dernière année

Une assurance voiture se calcule en fonction du véhicule et de son usage

Le tarif d’une assurance auto dépend du risque évalué par votre assureur. Le type de véhicule assuré est un critère important. Un véhicule neuf présente davantage de risques d’être volé. De la même façon, un véhicule puissant a plus de risque de provoquer des accidents ou d’être volé. Il faut aussi savoir que certains modèles de voiture sont particulièrement sujets aux vols et aux dégradations. Tous ces éléments expliquent le fait qu’un contrat d’assurance n’aura pas le même tarif selon les modèles de voiture.

De plus, l’usage qui est fait du véhicule impacte le coût de l’assurance dans le sens où des trajets quotidiens sur une longue distance présentent plus de risques que des trajets occasionnels, par exemple.

L’hébergement d’un véhicule dans un garage ou sur la voie publique peut influer également.

Enfin, la zone géographique de circulation influence le risque encouru : certaines communes sont plus accidentogènes ou plus sujettes aux dégradations et vols.

De nombreux critères influencent le tarif d’une assurance auto. Il vous appartient d’étudier vos besoins pour en échanger avec votre conseiller. Le niveau de couverture proposé par les compagnies d’assurances est adaptable. Les garanties sont nombreuses, et certaines sont facultatives afin de vous permettre de minorer le coût final. Certaines surprimes liées au profil du conducteur et à son passif sont toutefois incontournables.